Au fil du temps…           As time goes by…       COL PASSERE DEL TEMPO…

 

 

2018

 

       31 décembre - 2ème St Sylvestre du CJO

 

 

Très grand succès pour la seconde édition du réveillon de la St Sylvestre du CJO. Deux des participantes ont même dit : "la décoration est sublime, j'ai passé une nuit formidable, quelle ambiance ! Merci à toute l'équipe des bénévoles du CJO...". D'ailleurs, pendant la réunion mensuelle du comité du 7 janvier, à la fin du debriefing qui énumérait les points positifs et les points à améliorer de ce réveillon 2018 pour une potentielle 3ème édition 2019, les 11 administrateurs présents ont chaleureusement applaudi Renée TOSELLO et Jean Pierre MARIE, les 2 personnes en charge de l'organisation de cette soirée inoubliable...

 

le reportage photos de Marie France BEAUVAIS et Patrick LEMOINE

La CJO Newsletter n° 97

 

       5 décembre - Le dîner du CJO pour la fin de l'année 2018

 

Au CJO, tout est prétexte pour se rencontrer et passer un bon moment ensemble. Lors de la réunion du 10 décembre 2018, le président a soumis l'idée de changer notre devise. Depuis 2003, 15 années déjà, la devise du CJO était : "le plaisir de faire plaisir". Le conseil d'administration a donné son accord à l'unanimité pour que la nouvelle, à compter du 1er janvier 2019, soit : 

 

meilleur ensemble  better together  migliore insieme

 

 

Donc le 5 décembre, dans une chaleureuse ambiance, 31 adhérents du CJO se sont retrouvés au Country club pour un succulent dîner organisé par Renée et préparé par François et son équipe. Dehors, le vent souffle. La vue donne sur la rade du Havre et l'entrée du Port du Havre. De nuit, c'est magnifique...

 

 

       1er décembre - Les 15 ans du CJO à Paris

 

Le Courrier cauchois du 14 décembre 2018 parle des 15 ans du CJO

 

C'est vrai, on n'est pas prêt d'oublier cette fabuleuse journée, dans tous les sens du terme... On est parti de bonne heure d'Octeville et on est arrivé de bonne heure aux pieds de la Tour Eiffel. Certains en ont profité pour aller visiter une dégustation de produits régionaux sur une péniche aménagée tout spécialement... La consigne avait été donnée dans le car : "aujourd'hui, nous avons 2 rendez vous importants à respecter scrupuleusement : 12h, il faudra être dans le restaurant au 1er étage de la Tour Eiffel. A 14h, il faudra être dans le bateau-mouche qui nous attendra Quai de Grenelle...".

11h40, on peut enfin franchir le dernier contrôle pour accéder à la majestueuse Tour Eiffel. "Oh ! mon téléphone !!" L'une d'entre nous est désespérée... Tout le monde s'y met et bien vite, le précieux smartphone est retrouvé. L'ascenseur, cabines et mécanismes d'époque, nous emmène rapidement au 1er étage. Là haut, le vent souffle, il fait froid... On ne reste pas très longtemps sur les planchers de verre qui nous permettent de voir le sol 50 mètres plus bas. Bien vite, on se retrouve assis au chaud. Le kir bien frais spécial Tour Eiffel est apprécié comme le menu qui va suivre. La vue est belle, on voit loin, là bas, l'Arc de Triomphe, la Porte Maillot, le quartier de la Défense. On devine les avenues des Champs Elysées et de la Grande Armée... A nos pieds s'étale le Trocadéro avec le Palais de Chaillot... Des noms qui résonnent encore bizarrement à nos oreilles aujourd'hui...

 

48 adhérents du CJO + le photographe posent pour l'éternité...

Photos de Daniel

 

14h, ooooppppssss ! Il en manque 14... Malgré la négociation infructueuse avec la responsable d'escale "s'il vous plaît, attendez 5 minutes, le restant du groupe va arriver". "Impossible monsieur, de partir en retard, on ne pourra jamais le rattraper d'ici ce soir ! L'heure, c'est l'heure ! Le restant de votre groupe pourra prendre le suivant, il n'y a pas de problème, c'est dans 20 minutes...". Ouf !

Le spectacle des monuments parisiens, vus sous un angle inhabituel, est fascinant. Il anime toutes les conversations. Nous voilà en vue de l'Ile de la Cité avec la somptueuse cathédrale Notre Dame de Paris. Chacun est invité à passer au bar, une coupe de bon Champagne nous attend. Toute l'équipe du CJO, répartie sur 2 bateaux mouche, trinque joyeusement sous les yeux de quelques touristes ébahis : "Bon anniversaire au CJO ! Bonne santé à vous toutes et à vous tous et longue vie à notre association !". Entre les 2 bateaux, on s'échange des photos de l'évènement par SMS...

Tout le monde est dans le car ? On peut partir, direction Issy les Mouilineaux, pour récupérer le périphérique et l'A13. En effet, il est impossible de remonter les Champs Elysées comme on avait prévu de le faire... Et "Momo", notre chauffeur que beaucoup connaissent, fait preuve de beaucoup d'humour puisqu'il nous met un CD avec Joe Dassin et sa célèbre chanson "Les Champs Elysées". Et tout le monde chante, certains à tue-tête !! Si si !

 

On n'est vraiment pas prêt d'oublier cette fabuleuse journée à Paris pour fêter les 15 ans du CJO...

 

 

       23 novembre - Rétrospective du voyage en Espagne (Les Fallas)

 

 

Les participants au voyage en Espagne (15-20 mars 2018) ont eu beaucoup de plaisir à se retrouver pour regarder une projection de photos autour de Valencia, Sagunto et Puerto de Sagunto. Les plus jolies illustraient les Fallas, cette grande fête annuelle en l'honneur de la Vierge qui est célébrée dans cette partie de l'Espagne.

 

       26 octobre - Rétrospective du voyage en Irlande

 

 

Au cours de cette très sympathique soirée, Martine HATE a présenté un joli reportage relatant notre escapade irlandaise de 2016 : Dublin, course de lévriers, Guiness, Athlone, Galway, Connemarra, Moher's cliffs, Shannon, Tralee, Kerry, Dingle, Jameson, Kinsale, Cork, etc... Les participants ont terminé la soirée en partageant un dîner en commun, chacun ayant pris le soin d'apporter son panier repas...

 

        8-20 octobre - Superbe voyage en Australie

 

Lorsque nous arrivons à Sydney à 7h20 du matin, le temps est gris et la pluie menace. Ca ne nous empêche pas de partir visiter Sydney et ses environs. Beatrice, notre guide, nous emmène sur le piton rocheux à l'entrée de la baie de Sydney : "c'est par là que sont passés les galions anglais qui amenaient des forçats en 1788 et là bas, vous avez les restes des geoles...". Là, voyez vous, c'est la seule plage de sable, idéale pour le surf, regardez moi ces belles vagues...". Notre escapade australienne a commencé simplement comme ça !

 

 

Sydney -la photo de groupe devant le célèbre pont de Sydney et l'Opéra, connu dans le monde entier

 

la suite     le reportage   2 vidéos : montage en cours

les photos : Alain  Catherine  Daniel  Eliane  Jean Marc  Jean Marie  Marie Laure   Martine

 

 

Courrier cauchois du 9 novembre 2018

 

 

Presse normande du 12 novembre 2018

 

Le texte initial du journal Presse normande a été tronqué. Voici l'article qui était prévu :

 

LE CJO REALISE SON RÊVE AUSTRALIEN

Deux ans de préparations ont été nécessaires au président Alain Richard et son équipe, pour qu’enfin, un groupe de 22 membres du comité de jumelage posent le pied sur le sol australien, pour un périple de 13 jours mené au pas de charge. Sitôt débarqués à Sydney, ont débuté les visites des sites incontournables de la ville, sa baie, son opéra, puis à bord d’un catamaran, la découverte du pont le plus large du monde, le Harbour Bridge. Le repos mérité de ce premier jour, ne sera pas sans un passage obligé par le site des JO de 2000, qui permettra au guide de dévoiler le contenu du séjour, particulièrement riche. C’est ainsi que l’immensité du territoire s’est offerte chaque jour aux chanceux voyageurs, passant par Blue Mountains aux vapeurs bleues d’eucalyptus, aux convois improbables croisés sur la Highway A1 sous l’œil de kangourous habitués, et finir par une plongée au milieu des poissons multicolores de la barrière de corail. Trop intense pour en faire le détail, ce voyage fut la concrétisation d’un rêve lancé il y a deux ans comme un défii, au nom bien trouvé par ses organisateurs, "le voyage d’une vie".

 

 

 

 

        12 septembre - Balade à Rye (Kent) et à Battle (Hastings - East Sussex)

 

Le 12 septembre, 5h25 du matin, le minibus de la commune quitte la Place de la Mairie avec 9 passagers à bord. Direction Calais pour passer sous le French Channel. Après la traversée sans histoire du Pas de Calais, on arrive à Folkestone. Petites routes anglaises qui serpentent le long de la côte en direction de Lydd... attention, nous voilà !! Le paysage, après les célèbres falaises blanches de Douvres, devient vallonné puis tout plat jusqu'à Rye. Enfin, Rye ! Ca rappelle des souvenirs à certains, le car qui ne pouvait pas entrer dans Rye avec 57 Octevillais à bord à cause d'un pont en réparation... C'est notre revanche, cette fois et on a vu Rye et le fameux pont ! C'est vrai qu'il est vieux, ce pont métallique... Rye, nous voilà ! Sauf qu'on n'a pas pu se garer où on voulait, l'entrée du parking étant maintenant équipé avec une "guillotine" qui plafonne à 2.00 mètres alors que le minibus mesure 2.10 mètres... On visite la célèbre ville médiévale en prenant notre temps pour retrouver un fameux pub qu'on n'a pas retrouvé d'ailleurs, alors, pour moi, ce sera un fish and chips ! High street avec ses pavés du 15ème siècle nous accueille ainsi que ses boutiques d'un autre âge...

 

 

 

L'après midi, direction Battle, là où Guillaume le Conquérant a battu le roi Harold mais il s'en est fallu de peu que la Bataille d'Hastings ne tourne à la débâcle pour les Normands. Tout nous a été expliqué avec détails... Ensuite, direction Hastings, la ville est paralysée par les embouteillages et nous ne verrons jamais la mer... Il est raisonnable de prendre la route du retour, très chargée : 42 km nécessiteront 1 heure 30. On récupère le Shuttle un poil en avance. Coup de fil aux 3 brasseurs, la brasserie sympa de Calais peut nous accueillir : une bonne blonde pour les uns, une blanche pour les autres. C'est délicieux et mérité ! Forcément, la bière est fabriquée sur place... On arrivera à Octeville à 1h40 du matin. Très belle journée ! Très bonne ambiance dans le minibus ! On remettra ça dés que possible...

Photos : Alain   Marie France

 

 

         18-25 juillet - Rencontres 2018 à Octeville sur Mer avec les Siciliens

 

Freinés par une "certaine" incertitude consécutive aux élections municipales, nos amis siciliens avaient pratiquement bloqué tout projet de venir à Octeville pour les rencontres 2018. 2 mois avant le vote qui s'est tenu le 10 juin, nous entendions dire que peut être 2 voire 4 personnes viendraient pour les Rencontres 2018 à Octeville mais que rien n'était définitif. Puis, le 11 juin, 6 personnes... devenues 7 vers le 13 juin... La commission "accueil des Siciliens", animée par Véronique, s'était déjà réunie chez elle début janvier comme on le fait habituellement pour mettre sur pied un programme sympa. Du coup, ne sachant pas si des rencontres à Octeville pourraient avoir lieu cette année, tout est resté 5 mois en suspens... Le CJO a cependant tout fait pour qu'il n'y ait aucune interruption dans les échanges, chacun étant bien conscient que, compte-tenu des circonstances, on prendrait des risques. Dès le 14 juin, les réunions de la commission reprennent. Le défi est grand : en un temps record, il nous faut organiser l'hébergement et mettre un programme sur pied pour les recevoir. 3 après midis sont nécessaires... Entre deux, chacun continue aussi de travailler dans son coin. Ils seront 4 fois moins nombreux qu'il y a 4 ans mais cela représente autant de travail si ce n'est plus parce que le CJO aura tout à gérer, y compris l'ensemble des déplacements. Le 17 juin, nous apprenons que les Siciliens arriveront à 9 et non plus à 7 et que le maire, nouvellement élu et très favorable au jumelage, ne venait plus. 9 Siciliens et non plus 7, ça chamboule notre projet d'aller les chercher à l'aéroport avec seulement le minibus de la commune, un excellent Peugeot Boxer, vaillant, performant, économique mais bruyant. Ce véhicule ne pouvant transporter plus de 9 personnes, y compris le chauffeur et 1 accompagnateur, il doit être renforcé avec 1 voiture particulière. Le 18, ce sera la Citroën C3 de Patrick et Véronique pour aller les chercher à l'aéroport Charles de Gaulle. Nous les retrouverons à 23h15. Le 25, pour les reconduire à 13h30, ce sera la Peugeot 407 Break de Caroline qui accompagnera le Boxer. Le 18, avec Patrick, on connaitra de multiples péripéties, la plus embêtante étant certainement qu'au retour, l'autoroute A13 a été fermée pour travaux au niveau du triangle de Rocquencourt, avec déviation obligatoire par la N10. Résultat : le minibus a fait 70 kilomètres en plus et quand le gentil conducteur est allé se coucher une fois tous ses passagers conduits dans les familles d'accueil, il était 3h30 du matin...

 

Jeudi 19, le CJO avait organisé une belle balade avec Beebus pour visiter Le Havre dans un car aménagé en salle de restaurant. Les 20 personnes en ont profité pour partager une "collation" typiquement normande et boire du jus de pomme bien frais (dehors, il fait 27°C). En fin d'après midi, on s'est retrouvé à plusieurs sur la plage du Havre à déambuler au soleil. Au retour vers Octeville, visite en minibus des quartiers typiques du Havre qui n'avaient pas été traversés avec le car de Beebus. Un arrêt près du Pain de sucre à Ste Adresse a permis à chacun de mieux comprendre la place de la ville et du port par rapport à l'estuaire de la Seine et à la Manche... "Vous voyez, là-bas, c'est Honfleur, c'est là qu'on ira mardi prochain...".

 

Vendredi 20, c'est la journée à Lisieux. Dans le coeur des Siciliens, fervents catholiques, Lourdes, avec la Vierge Marie et Lisieux, avec Ste Thérèse, accessoirement le Mont St Michel, sont 2, voire 3 sites incontournables dont la visite est vivement conseillée. La devise du CJO étant "le plaisir de faire plaisir", c'est tout naturellement que la commission "accueil des Siciliens" a pensé organiser cette journée. Avec une remarquable guide, nous avons visité la basilique et sa crypte ainsi que le Carmel le matin. Bien que se ressemblant sous certains aspects, il n'y a aucun point commun avec la basilique du Sacré-Coeur à Paris qui est environ 45 ans plus ancienne. Après un succulent déjeuner au Mercure de Lisieux, nous retrouvons notre guide pour la visite de la maison familiale que Thérèse a quittée pour entrer au Carmel à 15 ans, rejointe progressivement par ses 3 soeurs plus âgées. La maison était confortable pour l'époque car le père était un horloger bien connu dans la région et gagnait bien sa vie. Le soir, Caroline avait organisé une sympathique soirée en invitant les Siciliens et les familles hébergeantes dans sa maison de campagne du Calvados. Le dîner était succulent ! Caroline nous a chanté des chansons françaises, anglaises et italiennes sous la tonnelle tandis que le Limoncello...

 

Samedi 21, journée en famille avec l'opportunité de faire du shopping... Le soir, c'est la Soirée de Gala avec un dîner particulièrement fin et copieux préparé par notre traiteur habituel (celui qui s'occupe de notre Nuit du Jumelage et de la St Sylvestre). Les tables sont belles et accueillantes. Des cadeaux ont été offerts par le CJO à nos amis siciliens : il s'agit de bons produits normands à déguster... Très spontanément, des chansons italiennes et françaises ont été interprétées par Pina seule, par Caroline seule et par Pina et Caroline ensemble. 2 très belles voix : un régal pour les oreilles...

 

Dimanche 22, le rendez-vous était fixé à 10h30 au pied de la Mairie pour déambuler sur le marché dominical. A 11h30, dans la salle de la Maison André de St Nicolas, se tenait l'apéritif offert par la municipalité. La salle avait été préparée par des bénévoles du CJO. Les tables étaient décorées aux couleurs du drapeau italien. Le service était assuré par ces mêmes bénévoles. Puis vint le temps des discours : le président du CJO, Alain Richard, a lu la traduction française du message de Angela Trimarchi, la présidente du CGFS (comitato di gemellagio di Furci Siculo) tandis que Pina Abate lisait la partie italienne. Rosario Alibrandi a lu la lettre de Sebastiano Foti, maire de Furci Siculo de 2013 au 10 juin 2018 puis celle de Matteo Francilia, maire de Furci Siculo depuis cette date, tandis que Véronique Lemoine assurait la traduction française. Jean Louis Rousselin, maire d'Octeville sur Mer, a conclu en rappelant à tous que si la France était championne du monde de football, l'Italie n'en était pas moins méritante puisqu'elle était toujours championne du monde pour... le café et ... les pâtes. Rires généralisés ! Le soir, il y avait une grande family-party chez Anne Louise et Jean Louis Rousselin, dehors, sous les abris-faciles, à la fraîche après une rudement belle journée ensoleillée alors qu'à Furci... il pleuvait !! Les conversations allaient bon train jusqu'à minuit passé, chacun parlant à l'occasion de sa vie en Sicile et de sa vie en Normandie...

 

Lundi 23, on se retrouve tous sur la plage de St Jouin Bruneval, à côté du port d'Antifer. Après la traditionnelle photo de groupe (ci-dessus) qu'on trouve sur le site du comité de jumelage et qu'on retrouvera bientôt dans la presse régionale, place aux choses sérieuses : on va tous déjeuner sur la plage même, à la Frite d'Or. Moules marinières frites pour tout le monde ! Les filles de Guiseppe et de Lara, Cristina 5 ans et sa soeur Marta, 3 ans, sont adorables et font rire tout le monde. Même les goêlands, curieux, s'approchent d'elles... Tout le monde les a adoptées, elles sont pleines de vie, bien élevées et toujours joyeuses. C'est leurs visages qu'on voit de temps en temps dans la CJO Newsletter dédiée à ces rencontres... Je suis assis en face de Guiseppe et de Lara. C'est en anglais qu'on discute... C'est ça aussi le jumelage : reculer le plus possible la barrière de la langue et de la bonne compréhension réciproque ! Puis, direction Etretat où il y a un monde fou. Curieusement, la mer, la plage et les falaises sont dans la brume qui monte de la mer, on ne voit ni l'Arche, ni l'Aiguille alors que la ville est dans le soleil. Notre objectif est de monter sur la falaise côté monument Nungesser & Coli pour aller visiter le nouveau "jardin d'Etretat". Le soir, family-party chez Renée et Jean. Je me trouve assis à côté de Pina et c'est en allemand qu'on discute... C'est ça aussi le jumelage : reculer le plus possible la barrière de la langue et de la bonne compréhension réciproque !

 

Mardi 24, en route pour Honfleur... Où va-t-on pouvoir garer le minibus communal ? La réponse est toute simple et a été trouvée spontanément : à un emplacement gratuit réservé pour les autocars sur le quai de la Cale, pas bien loin de la Lieutenance. Le groupe s'éparpille, certains se retrouvent dans l'église Ste Catherine, la célèbre construction en bois qui ressemble à un grand bateau retourné. Il y a 2 choeurs, 2 autels, c'est très curieux ! Les Siciliens nous demandent pourquoi mais nous sommes incapables de donner la réponse. Les autres se promènent sur le célèbre quai Ste Catherine. On se croirait vraiment au Moyen Âge... 12h15, rendez vous juste à côté de la Lieutenance pour récupérer tout le monde. Le minibus est pile à l'heure et ses passagers aussi. Ca tombe bien car il aurait été impossible d'attendre et le minibus aurait dû refaire un tour, parmi la circulation automobile particulièrement dense ce jour là... En route pour Fatouville et son auberge du 18ème siècle : nous déjeunerons à "L'eau vive" ! C'est très bon ! C'est naturel ! Pas de surgelés ! Le patron vient nous voir à la fin et demande si nous avons bien déjeuné... On reviendra... avec... les... Anglais... L'après midi, on retourne à Honfleur pour visiter Naturospace. Il fait très chaud et humide à l'intérieur, comme sous les tropiques. Nous sommes environnés par toute sorte de papillons multicolores, il y a des oiseaux exotiques aussi. Marta et Cristina aiment beaucoup... Le soir, c'est le dîner de clôture. J'ai oublié mon assiette et mes couverts, pourtant c'est moi qui l'avais écrit en orange sur le programme en français et en italien. Spontanément, Jean Paul repart chez lui, c'est tout près, il habite le presbytère ! Il rapporte des assiettes et des couverts. Jean Paul Fauvel est le curé d'Octeville sur Mer. Le CJO l'avait invité pour visiter Lisieux en compagnie des Siciliens et au dîner de clôture. Il a souhaité également participer à la soirée de gala et je l'ai vu personnellement esquisser un pas de danse avec Renée ! Si si ! Jean Paul avait déjà hébergé chez lui le chauffeur du car des Anglais venu à Octeville en 2017 et il se proposait d'accueillir une personne seule, voire un couple de Siciliens cette année... Moi, je vous le dis, Jean Paul sera assurément du voyage pour aller en Sicile avec nous en 2019... Le président Alain Richard a pris la parole pour souhaiter vivement que le "creux de la vague" cesse rapidement (11 Octevillais sont allés à Furci en 2017 et 9 Furcesi sont venus à Octeville cette année, ce n'est pas suffisant). Il faudrait que les 2 comités de jumelage se ressaisissent et fonctionnent davantage ensemble. Il a rappelé la nécessité de choisir ensemble les dates des rencontres environ 9-10 mois à l'avance et de ne plus en changer. Un exemple : le CJO avait trouvé 5 nouvelles familles pour accueillir les Siciliens. A la suite du dernier changement de dates, 4 n'étaient plus disponibles. Alain Richard a ajouté que cette fois, on a eu aussi un peu de mal pour "caser" les 9 Siciliens, que s'ils étaient venus à 18 ou 20, le CJO n'aurait manifestement pas pu leur trouver, à tous, un hébergement. Il a aussi parlé des spécificités des Furcesi et des Octevillais, en particulier en matière de vacances : les uns ont du soleil en pagaille tandis que les autres courent après. Après le 14 juillet, on peut estimer qu'au moins 30% des adhérents du CJO sont partis en vacances ce qui réduit d'autant notre capacité d'hébergement. Il a souhaité également que ce soit plutôt les Furcesi qui proposent une date pour venir à Octeville et les Octevillais celle pour aller à Furci.

 

 

L'occasion m'est ici donnée de remercier une nouvelle fois très chaleureusement les personnes qui se sont investies sans compter pour assurer les transports, organiser les visites, réserver les restaurants, gérer les repas avec le traiteur, préparer, décorer et remettre en état la salle Michel Adam, 2 fois... J'en connais même une qui n'a pas hésité à demander le renfort de son petit fils habitant Rouen, vous le connaissez ? Il s'appelle Edouard...

 

Mes remerciements vont également au très coopératif personnel municipal pour avoir préparé le minibus (1460 km en 1 semaine), la salle Michel Adam, la Maison André de St Nicolas, les nombreuses réservations de salles pour nos réunions. Un merci spécial au Maire, Jean Louis Rousselin et à son épouse Anne Louise pour avoir été très présents à de nombreuses manifestations avec nos amis siciliens et avec de nombreux adhérents du CJO. Jean Louis a également répondu avec beaucoup d'enthousiasme à la lettre chaleureuse du maire de Furci, Matteo Francilia. C'est tout bon pour notre jumelage !

 

Pour terminer, j'adresserai un grand merci aux familles qui ont hébergé des Siciliens. Je dis merci également à celles qui avaient prévu de le faire mais qui n'ont pas pu cette fois, à cause du changement de dates, ce qui, bien sûr, a bouleversé tous les programmes. Mais je formule des voeux pour que cela ne se reproduise plus et que le CJO et le CGFS retrouvent un fonctionnement normal et harmonieux...

 

Très sincèrement,

 

Alain RICHARD

Président du CJO

 

 

 

         17-21 mai - Rencontres 2018 à Bourne End

 

La presse a parlé de nos rencontres 2018 à Bourne End - Ici, l'article du Courrier cauchois du 15 juin 2018

 

Grand beau temps, cette fois n’est pas coutume… Les Octevillais ont pu profiter de 4 fort belles journées. Ils sont allés, en particulier, visiter Wallingford, près de Oxford. Cette petite ville médiévale, située sur la Tamise, s’était rapidement ralliée à Guillaume le Conquérant, juste après la bataille d’Hastings (1066). Puis le groupe est allé à Basildon Park, une vaste demeure du 18ème siècle qui a servi d’hôpital pendant le 1er conflit mondial et qui a failli être vendue dans les années 20 pour être remontée pierre après pierre aux USA.

 

 

La chorale du BEBTA accueille les Octevillais avec "J'entends siffler le train" de Richard Anthony

 

Pendant le 2nd conflit mondial, c’était un terrain d’entraînement pour les chars d’assaut, puis un immense camp de prisonniers allemands. Mais la caractéris-tique essentielle demeurée longtemps secrète de cette grande demeure était d’abriter dans ses caves le centre d’exploitation des images aériennes en vue de planifier les bombardements anglais sur les pays occupés par les Nazis et en Allemagne.

 

        

Le mariage royal (Prince Harry and Meghan) à Windsor le 19 mai 2018 (photos prises au téléobjectif par Françoise JORDAN)

 

Le samedi, c’était le mariage royal du Prince Harry et Meghan. La moitié des Britanniques étaient devant leur téléviseur. Le soir, la traditionnelle barn dance a enthousiasmé anglais et français aux belles danses canadiennes du temps jadis. Un grand dîner à Marlow rassemblant une centaine de personnes a clôturé ces très belles rencontres. En septembre, les Anglais viendront à Octeville célébrer les 15 ans du jumelage Bourne End – Octeville et commémorer la Libération de la commune. L’an prochain, ils viendront également en mai.

 

(cliquer sur la photo pour l'agrandir ou la télécharger)

 

Plus de photos :       Alain         Marie France

 

 

         6 avril - Quand le folklore rencontre le cabaret

 

 

La presse en parle

Le Courrier cauchois du vendredi 20 avril 2018

 

La Presse normande du samedi 29 avril 2018

 

Tout un programme ! Effectivement, à la salle Michel Valléry à MONTIVILLIERS le 6 avril dernier, le CJO organisait un spectacle original et quel spectacle !! Pour la première fois probablement, sur la même scène, pendant presque 3 heures non-stop, en présence des maires de Montivilliers et d'Octeville sur Mer, se sont enchainées les chansons avec Mademoiselle Chante, connue aussi sous le (pré)nom de Caroline, membre du CA du CJO et les danses folkloriques de 3 pays avec Arts et Danses populaires, dirigées par Jean François BEAUVAIS, trésorier du CJO.

Caroline avait résolument opté pour le cabaret, elle nous a entraînés avec fougue de Paris à New York (Broadway) dans un tourbillon de chansons, avec une voix chaude et bien posée... Que du bonheur pour les oreilles !

La troupe de danseurs de Jean François nous a d'abord emmenés en Auvergne avec la célèbre "bourrée", puis en Boznie-Herzégovine, enfin en Argentine. Les costumes, hauts en couleurs, ont tous été réalisés par des volontaires de l'association. Que du bonheur pour les yeux !

 

Le public, venu nombreux, a été ébahi ! Il a beaucoup applaudi la "rencontre du folklore et du cabaret" ! Assurément, c'était une fort belle soirée !!

 

Quand le folklore rencontre...   6 vidéos vous attendent ici

 

 

         23 mars - Assemblée générale

 

C'était la 17ème assemblée générale du CJO. Wendy Langford, présidente du BEBTA, le CJO anglais, était présente avec son mari. Elle s'est félicitée des bonnes relations amicales qui continuent entre Bourne End et Octeville. Après avoir présenté son équipe de 17 personnes, le président Alain Richard a évoqué un bilan 2017 conséquent avec, pour ne citer que les évènements marquants : l'accueil des Anglais à Octeville, les rencontres à la ville jumelle sicilienne, la journée libre à Londres, le récent voyage à Sagunto (Espagne), la Nuit du jumelage, la 1ère Nuit de la St Sylvestre, une nouvelle soirée dansante qui a dépassé toutes les espérances.

Les projets 2018 sont également nombreux : rencontres à la ville jumelle anglaise en mai, les Siciliens viendront fin juillet, à la prochaine rentrée ouverture d'un cours d'italien, continuité des cours d'anglais et d'espagnol, le grand voyage en Australie (8-20 octobre, reste 2 places), un après midi dansant le 25 novembre, un weekend à Londres, le 15ème anniversaire de l'association à la Tour Eiffel. L'association se porte bien, les activités sont nombreuses, l'ambiance est excellente, c'est la conclusion du maire, Jean Louis Rousselin. Il a félicité toute l'équipe du CJO. Le procès-verbal de cette assemblée générale est ici

 

         15-20 mars - Les Fallas à Sagunto près de Valence en Espagne

 

Du 15 au 20 mars 2018, emmenés par Marie France Beauvais, 20 adhérents se sont rendus aux Fallas de Puerto de Sagunto près de Valencia, en Espagne. Cette fête populaire annuelle, spécifique à la région de Valence, est dédiée à la Vierge et se termine le jour de la Saint-Joseph (19 mars). Chaque quartier érige de gigantesques et magnifiques structures éphémères en polystyrène, soutenues par des supports en bois. Elles représentent des personnages de contes, des caricatures de personnes connues, des événements liés à l’actualité.

Pendant  ces 5 jours, le groupe a vécu au rythme des Espagnols, au milieu des fanfares et des pétards. Il a assisté avec émerveillement aux nombreux  défilés des familles entières de Falleras et Falleros, vêtues de superbes costumes. Lors des offrandes de fleurs à la Vierge, ils ont été très émus par leur ferveur et leur recueillement. Les enfants eux-mêmes étaient imprégnés de l’importance de leur rôle. Le dernier soir, mêlés à la foule, ils ont partagé la « Crema » avec la mise à feu de toutes les structures. Maintenant, les photos :    Gérard Lacoste     Marie France Beauvais

 

 

         16 février - Rétrospectives des rencontres 2017 à Furci Siculo

 

Une poignée d'irréductibles, fans de la Sicile et du jumelage avec les Siciliens, se sont retrouvés salle Michel Adam pour reparler des fantastiques rencontres 2018 à Furci Siculo. A cette occasion, un diaporama photos de Patrick Lemoine et une vidéo de Alain Richard ont été présentés : les participants étaient successivement transportés à Bronte, capitale mondiale de la pistache, à Enna, puissante citadelle sur un piton rocheux et à la mondialement célèbre Taormina, qui puise ses origines dans la Grèce antique. Les agréables dîners de groupes à la belle étoile à Savoca ou Ali Terme, face au Détroit de Messine et les joyeux karaokés ont aussi été évoqués... sans oublier la plaque sur la façade de la mairie de Furci qui a été dévoilée rappelant "Il gemellaggio Octeville sur Mer - Furci Siculo é per sempre" (le jumelage Octeville - Furci, c'est pour toujours)...

Bientôt les rencontres 2018 à Octeville. Ca vous intéresse ?

 Nous cherchons des familles pouvant héberger du 28 juillet au 4 août. Contact cjo@cjo.fr www.cjo.fr

         16 février - Rétrospectives des rencontres 2017 à Furci Siculo - La presse en parle  

                             

      Le Courrier cauchois du 23 février 2018             La Presse havraise du 1er mars 2018

                                     cliquer sur un article pour le lire

 

 

 

         10 février - Nuit du jumelage

 

Pour la 14ème année consécutive, le CJO organisait sa Nuit du jumelage avec l’orchestre Martial Lahaze de Beauvais, la chanteuse Caroline de Orbec (Calvados) et le traiteur Cuisines et services de Criquetot l'Esneval. Comme d'habitude, la préparation de la salle a été gérée par une équipe de bénévoles du CJO emmenée par Renée TOSELLO et Jean Pierre MARIE que le président Alain RICHARD a vivement remerciés, ainsi que Nathalie et Natascha GAILLARD, nos 2 décoratrices. En effet, celles-ci avaient réalisé la décoration très spécifique de cette soirée dansante. Le thème étant Londres, la capitale du Royaume Uni, pays de notre ville jumelle, Nathalie et Natascha avaient fabriqué de toutes pièces en carton une imposante tour de Big Ben, une superbe cabine téléphonique presque à l'échelle 1 et un large drapeau britannique (Union Jack). Comme d’habitude aussi, les danseurs étaient venus très nombreux, quelques uns costumés (on a même vu des chapeaux melons, des bottes de cuir et un bobby plus vrai que nature) puisque l’ambiance était résolument tournée so british. Les 10 tables portaient chacune le nom d’un quartier de Londres. Nous avons également noté la présence de The Queen mother (en la personne de Renée TOSELLO)...

 

     

The Queen mother

 

Une fois encore, l'équipe du CJO a relevé ce formidable défi qu'est l’organisation d’une grande soirée dansante fort appréciée des Octevillaises et des Octevillais...

 

 

La vidéo (12 minutes)

L'équipe de bénévoles du CJO

 

Le reportage photos de Marie France

 

 

         8 janvier  Remise du second panier magique

 

Le premier panier magique du samedi du Marché de Noël 2017 a été gagné par M. Thierry FERRAY (notre photo) qui avait proposé 4700g alors que le panier pesait réellement 4719g. Félicitations, M. FERRAY !

 

Remise du panier magique du samedi 16 décembre au gagnant M. Thierry FERRAY

 

Le second panier magique du dimanche l’a été par Mme Michèle AUBER qui avait annoncé 4120g pour un poids réel de 4099g. Félicitations Mme AUBER !

 

 

Remise du panier magique du samedi 16 décembre au gagnant M. Thierry FERAY

 

Bravo à nos 2 gagnants et un grand merci aux 324 fidèles personnes qui sont venues jouer avec le CJO…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

     

             •  2001

             •  2002

             •  2003

             •  2004

             •  2005

             •  2006

             •  2007

             •  2008

             •  2009

             •  2010

             •  2011

             •  2012

             •  2013

             •  2014

             •  2015

             •  2016

             •  2017

           •  2018

 

accueil

 

 

 

 

Comité de Jumelage – Mairie – Place du Général de Gaulle – 76930  OCTEVILLE SUR MER

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

visiteurs

 

 

 pages visitées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-